Un livre: Une Séance , par John Harwood

Publié le par skorpionnan

seance-small.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La séance, John Harwood, éditions Néo-Le Cherche Midi ,Pages : 358 , Langue : Française , Publié en : 2010

quatrième de couverture:

A la fin de l'ère victorienne, Constance Langton apprend qu'elle hérite d'un manoir de famille dans le Suffolk, Wraxford Hall, de sinistre réputation : ses propriétaires et leur neveu Magnus y sont morts et Eleanor Unwin, la femme de Magnus, y a mystérieusement disparu avec sa fille, ne laissant que son journal intime. Constance va lever peu à peu les mystères qui entourent ce manoir. Pièges machiavéliques et coups de théâtre en cascade, terreurs intimes, étranges obsessions et secrètes inconvenances, tout est réuni pour faire de cet hommage très moderne au roman gothique et victorien un chef-d'œuvre du genre.

Ma Note : 13/20

Ce livre est assez inégal.
Tout d'abord un réel plaisir de retrouver une ambiance victorienne, sombre et classique, quelques attitudes féminines dignes d'Oscar Wilde.
Puis une intrigue étonnante où le fantastique gratte à la porte de ses doigts blafards, ou , en tous les cas, le mystère semble suffisamment épais pour que l'on n'y voie goutte.
Se suivent ensuite 4 témoignages, soit 5 récits indépendants si ce n'est qu'ils sont tous en rapport avec cette histoire. Ce sont des protagonistes différents, parfois des époques différentes.

Et là arrive une certaine lassitude. Chacun de ces récits est autonome, et l'on a un peu l'impression de relire 5 fois la même nouvelle. Les dates se mélangent, les personnages se ressemblent, les situations se confondent.

Une pause s'impose donc ( j'ai tenu jusqu'à la 4ième version avant que de reposer l'ouvrage une semaine).

A la lecture de la dernière partie , tout s'éclaire (s'obscurcit en fait mais ce n'est que pour mieux vous surprendre mon enfant). Les morceaux finissent par appartenir au même puzzle et même pour certains à s'assembler.
Et là, tout le chemin parcouru avec ses différents points de vue, s'éclaire des petites bougies , vacillantes, semées tout au long du roman.
Un roman bien écrit, avec des phrases construites, un rythme assez lent et bien mesuré, des personnages fugaces mais intéressants, et un final à la mesure de l'attente.



Un réel plaisir donc mais à ne pas gâcher par une lecture trop rapide ou d'une seule traite

 

Une BD: Adèle Blanc-Sec

http://www.bedetheque.com/album-68049-BD-Le-labyrinthe-infernal.html

 

Un film : Le crime de l'Orient Express ( je sais j'ai un parti pris pour lauren Bacall)

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=1453.html

 

Une musique: une nuit sur le mont -chauve (Moussorgsky)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_nuit_sur_le_mont_Chauve_(Moussorgski)

 

 


Publié dans Livres

Commenter cet article