Un film : Des hommes et des Dieux

Publié le par skorpionnan

des hommes-et-des-dieux

Fiche allocine:

 

Date de sortie cinéma : 8 septembre 2010 

 

 

Réalisé par Xavier Beauvois 

Avec Lambert Wilson,Michael Lonsdale , Olivier Rabourdin, 

 

Long-métrage français . Genre : Drame 

Durée : 02h00min Année de production : 2010 

Distributeur : Mars Distribution 

Synopsis : Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s'installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour.

 

Ce film s'inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu'à leur enlèvement en 1996.

 

AVIS:

Ce film retrace de façon romancée la fin des moines de Thibrine (Si vous voulez un film plus contemplatif sur la vie monastique, louez le merveilleux  LE GRAND SILENCE de Philip. Gröning.) Cet épisode douloureux de la guerre civile algérienne a fait couler beaucoup d'encre , le choc de ces meurtres ayant donné lieu à toutes les hypothèses, chacune des parties en présence accusant l'autre de manipulations et de double jeu.

 

Mais là n'est pas l'objet du film. L'objet du film est simplement de voir ces moines, humbles, se trouver devant un risque de mort et de les voir se questionner sur leur rôle, leurs faiblesses, l'attitude à tenir, la volonté de Dieu, leur vocation.

En pleine guerre entre le GIA et les autorités algériennes, ces moines essaient juste de vivre leur vocation et d'aider la population dans la faible mesure de leurs moyens; ce ne sont pas des surhommes non plus, ils ont peur, ils ont leurs (sales) caractêres, ils sont vieillissants. Mais dans l'ensemble à force d'humilité et de bonne volonté , ils sont très appréciés. On voit leurs rapports avec les villageois, leur amitié. Comme les villageois et leurs immams ils savent bien que la religion n'est dans cette guerre qu'un prétexte pour la recherche du pouvoir. 

On les voit vivre dans ce monde pauvre qu'ils ont choisi. les premières minutes en extérieur font d'ailleurs craindre le pire car elles se déroulent notamment au marché et en 5 minutes, il n'y a pas une seule image nette, tout est flou, le focus est flottant bref, une vraie torture pour les yeux., Mais cela s'améliore ensuite.

Lorsqu'ils se trouvent coincés au milieu de guerre civile ( un groupe a le pouvoir, un autre veut le pouvoir), ils ne peuvent qu'être instrumentalisés par les deux parties: ils sont chrétiens donc anti-musulmans, ils sont français donc colonialistes, ils soignent les blessés et sont donc terroristes.

Doivent-ils rester ? Partir c'est abandonner la population qui a besoin d'eux, rester c'est de l'inconscience ? Ils se posent bien sur la question de la volonté divine et de leur vocation, du martyre.  Fuir est lâche, rechercher le martyre est pur orgueil.

 

Et c'est là que se trouve la vraie réussite du film; dans les états d'âme, questionnements de chacun des moines,chacun à sa façon.

Quelques figures ressortent de ce groupe : Michael Lonsdale, toujours impérial et  Lambert Wilson.

Une mention toute spéciale à  Olivier Rabourdin : il campe un personnage saisissant d'humanité, taraudé de doutes mais très courageux; expressif tant dans ses peines que dans ses joies ( et en portrait serré il a une vraie "gueule!").

 

Un bon film donc, actif et fouillé et qui amène à se poser de saines questions.

 

Ma Note : 15/20

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nefertiti 04/10/2010 09:13



Bienvenue dans la communauté Salon lecture, bonne journée à bientôt...